BFR encore et toujours, de la parole aux actes – DFCG La Roche sur Yon

Le 15 mai 2017 au CNAM de la Roche sur Yon, en partenariat avec PwC

1- BFR :
La maturité des entreprises françaises sur le BFR a progressé et la performance s’est donc le plus souvent améliorée. L’introduction de la LME en 2009 a permis à un bon nombre d’entreprises de réduire significativement les délais de paiement et donc le BFR. Pour autant, le BFR est et restera un enjeu car :
– les attentes sur la génération de cash sont toujours plus importants ;
– il n’y a pas de source de financement moins chère que le cash libéré du BFR ;
– les financements bancaires sont souvent difficiles à obtenir ;
– les effets positifs de la LME s’estompent dans de nombreux secteurs ;
– l’abandon du focus sur le BFR coûte toujours des jours de trésorerie qu’il faut des mois ou des années pour récupérer.

Inscription sur le site dfcg.fr

Publié le 5 mai 2017.

twitter du directeur financier facebook du directeur financier facebook du directeur financier