Révolution Digitale : le Cloud, accélérateur de valeur pour les M&A et nouveaux business

La DFCG Île-de-France et son partenaire CES NetSuite vous convient à un petit-déjeuner le 14 juin prochain aux salons des Arts et Métiers sur le thème suivant : « Révolution Digitale : le Cloud, accélérateur de valeur pour les M&A et nouveaux business », avec la participation de Philippe Gaillard, Expert Finance Transformation, Capgemini, CES Netsuite
 
Le Cloud est associé à la transformation numérique. En quoi est-il vecteur de cette transformation ?
La transition numérique apporte de nouveaux services, l’innovation et l’excellence opérationnelle. Et cela passe forcément par le Cloud, grâce auquel les outils informatiques peuvent être adaptés en fonction des besoins réels. Réduction des coûts et flexibilité des ressources, les bénéfices du Cloud ne sont plus à prouver : il fournit de “l’énergie numérique” désormais consommée comme une commodité ; il permet de répondre à une demande fluctuante et rend possible la production de services avec la possibilité théorique de se débarrasser de toute ou partie de l’infrastructure sous-jacente ; il ouvre le champ des possibles pour l’apparition de nouveaux business models, d’économies d’échelles, la mutualisation, l’optimisation et la standardisation des ressources.
Les services du digital sont consommés non plus depuis des ressources locales, mais depuis des ressources externes réparties à travers le globe. Le Cloud permet ainsi une disponibilité homogène des services aux quatre coins de la planète à n’importe quel moment sur théoriquement n’importe quel terminal (le fameux “anytime, anywhere, any device” ou “ATAWAD”).
 
En quoi les technologies Cloud permettent-elles de créer un environnement plus agile, de tirer parti des meilleurs pratiques pour accélérer le ‘time-to-value’ dans un contexte d’acquisition ou de mise en place d’un nouveau business model ?
Acquérir une entreprise ou incuber une jeune pousse génère souvent beaucoup d’enthousiasme… mais l’euphorie peut être de courte durée pour l’équipe en charge du projet, notamment quand il s’agit de valider la valeur du nouvel ensemble. Le processus d’intégration peut en effet devenir un cauchemar en particulier si l’on fait face à des systèmes non évolutifs, complexes, ou non intégrés, ou bien s’il est nécessaire de conduire des synergies et accompagner la création d’un nouveau modèle d’exploitation.
Un nombre croissant de directeurs financiers choisissent de tirer parti du Cloud pour créer un environnement opérationnel plus agile, en particulier structurer les activités telles que la Finance et la Comptabilité, mais aussi celles liées au CRM pour le marketing et les ventes, au processus d’approvisionnement si de nouvelles usines sont en cours d’acquisition ou de construction, et  même à la logistique pour les nouvelles plateformes de livraison et de distribution.
 
Une intégration ERP post-acquisition ou sa mise en place sur un nouveau business est difficile sur de nombreux fronts pour les directeurs financiers qui sont activement impliqués dans le processus.
Mais elle est l’occasion de prouver la pérennité du futur business. Une feuille de route claire et une prise de décision ferme sont obligatoires dans cette ère de transformation numérique.
Pour en savoir plus et vous inscrire, cliquez ici

Publié le 26 mai 2016.

twitter du directeur financier facebook du directeur financier facebook du directeur financier