DFCG | Le télétravail post crise sanitaire, une (r)évolution durable ?

Vidéos (webinaires, interviews, conférences)
mardi 29 juin 2021

 

Jusqu’alors, avec la crise sanitaire, la règle était de pratiquer le télétravail systématiquement pour toutes les activités qui le permettaient et les entreprises, prises de cours, se sont organisées comme elles ont pu. Entre l’ANI « pour une mise en œuvre réussie du télétravail » étendu par arrêté du 2 avril 2021 et le protocole national sanitaire applicable depuis le 9 juin 2021 qui prévoit que le télétravail n’est plus la norme imposée, quelles sont les possibilités et contraintes qui s’imposent aux employeurs ?

 

Aujourd’hui, il est demandé aux entreprises de déterminer, à l’issue d’une consultation entre la direction et les représentants des salariés, un nombre minimum de jours de jours de télétravail pour chaque salarié (trois jours minimum dans la fonction publique à titre d’exemple).

 

Nul ne sait combien de temps ce protocole va s’appliquer et cette période intermédiaire durer. C’est l’occasion pour les employeurs, dans ce nouveau contexte, de réfléchir à l’avenir du télétravail dans leur propre société hors période de crise.

 

Ce webinaire réfléchit à l’avenir du télétravail, sous l’angle du droit du travail mais aussi du droit de la sécurité sociale (cotisations sociales et impacts Urssaf).

 

Avec les interventions de :
– Valérie Dolivet, Avocate au Barreau de Paris, en droit du Travail, Cabinet JDA
– Gaëlle Godard, Avocate au Barreau de Paris et ancien Inspecteur du recouvrement URSSAF, Cabinet Chilewski & Godard Avocats

 

Animé par :
– Guy Degeorges, expert DFCG, président du groupe DAF à temps partagé