BAROMÈTRE DFCG – EY – CGI | Responsabilité sociétale et dirigeants financiers publics : de la prise de conscience à la mise en œuvre ?

Étude
mardi 19 octobre 2021

Pourquoi s’intéresser au sujet de la Responsabilité sociétale des organisations (RSO) ? Pourquoi en faire la thématique des Assises 2021 ?

Les directeurs financiers des entités de services publics prennent de plus en plus de poids dans la gestion de leur structure et s’impliquent de plus en plus dans le pilotage des politiques publiques de leur structure.

La prise en considération des problématiques environnementales, de développement durable, de responsabilité sociétale et sociale est dorénavant à intégrer dans leurs fonctions de dépositaires du pilotage économique.

Si les impacts d’une politique RSE/O sur les services publics sont à différencier selon les missions et les contextes dans lesquels évoluent ces organismes publics, la problématique du RSE/O devient dorénavant incontournable. Notre association de DAF ne pouvait pas ne pas engager une réflexion sur ce que le DAF peut apporter et également quel rôle il peut jouer pour intégrer ces évolutions.

Dépositaire du contrôle de gestion, de la performance économique, il a naturellement toute sa place pour également aborder la performance écologique de la structure publique
au sein de laquelle il agit.

Dans ce sens, le groupe Services Publics de la DFCG a pris l’initiative avec ses partenaires, le cabinet EY et CGI d’ouvrir un débat et des échanges pour parler de ces thématiques.

À l’appui de la réflexion, il fallait également mesurer la situation et apprécier comment se développe la prise en compte de cette nouvelle donne dans les organisations publiques.

L’enquête qui a été menée par EY, CGI et nous-mêmes est extrêmement enrichissante sur les enseignements qu’elle révèle à propos de l’émergence de ces nouvelles préoccupations.

Les services publics s’impliquent fortement dans la mise en œuvre des démarches de RSE/O. Ceci est très important au moment où notre pays s’est engagé sur des objectifs structurants et espérons-le décisifs pour endiguer le réchauffement climatique et ses conséquences dévastatrices.

Cette étude nous permet de mieux situer où nous en sommes dans ces combats et également dans la volonté de créer une société durable et responsable sur ses valeurs.

Le volet sociétal et social fait partie de l’étude car il contribue également à construire un cadre de vie plus humain et plus harmonieux.

Ainsi les fonctions du DAF vont s’élargir car le mix économie, environnement, société, est à inventer pour combiner toutes les variables d’une nouvelle définition de la performance des services publics.