50 ans au service des professions de la Finance et de la gestion, et demain ?

Cher fidèle lecteur,

L’année 2014, rappelons-le année des 50 ans de la DFCG, aura été marquée par son lot de situations imprévues, de plus en plus exacerbées, que ce soit sur un plan géopolitique, économique ou climatique.

Ces trois composantes sont désormais au cœur de nos vies et nous devrons à l’avenir les intégrer dans nos décisions et actions, et notamment sur l’enjeu majeur des changements climatiques et ses conséquences sur l’économie.

De nombreux débats en 2014 auront été marqués par ces nouveaux enjeux qui imposent inéluctablement une transformation en profondeur de nos organisations, sociétés, et de notre « façon d’être ».

Pour ce qui concerne plus particulièrement nos périmètres d’intervention, les changements permanents de règles et de normes n’échappent pas à ces phénomènes. Comme la formule célèbre « trop d’impôt tue l’impôt » de l’économiste Arthur Laffer, « trop de normes peuvent tuer les normes » dans le sens où celles-ci perdraient de leur efficacité et pertinence.

Une fois encore le bon sens de la mesure doit l’emporter si l’on considère que d’un côté une très grande majorité d’entreprises, avec au demeurant de très bons professionnels, qui ne méritent pas cette avalanche de contraintes et de l’autre des acteurs économiques qui prennent des risques et doivent ainsi en assumer les conséquences.

La régulation indispensable à tout corps constitué doit être au service du développement et non à son ralentissement.

Les dirigeants finance et gestion sont également au service de cet objectif pour apporter à l’entreprise une sorte de force d’équilibre au service d’un développement durable.

Demain pourrait être efficace et performant.

Très bonne fin d’année et meilleurs vœux pour 2015.

Thierry Luthi
Président de la DFCG

La Fondation DFCG a besoin de votre soutien…
… Soyez généreux !

Publié le 19 décembre 2014.

twitter du directeur financier facebook du directeur financier facebook du directeur financier